Notre organisation vous informe que notre site Web utilise des cookies pour offrir nos produits et services, ainsi que pour recueillir des informations statistiques. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur installation et utilisation. Vous pouvez modifier la configuration ou obtenir de plus amples informations sur notre politique de cookies.

Case Studies

Retour

Bureaux centraux de la Mutuelle de Manresa Manresa

Responsables du projet

Auteurs

INDAGA
Gabriel Gomera, diseñador de interiores
Gabriel Garrido, arquitecto

Collaborateurs

Francesc Badia
Toni Machado
Susana Cano
Josep Puchades
Xell Orti
Toni Jiménez
Sergi Alegre
Cristina Muñoz
Mariona Vilaseca

Programme et emplacement

Le nouveau siège est implanté dans un local nouvellement construit d'une zone centrale de la ville, et se compose d'un rez-de-chaussée de 650 mètres carrés et d'un premier étage de 350 mètres carrés. Le bâtiment, doté de grandes ouvertures en façade, entretient un excellent rapport avec l'extérieur, et bénéficie ainsi d'un bon éclairage naturel, tout en mettant en valeur la présence physique de l'organisme dans la ville.

Quant aux exigences du programme, citons :

3 bureaux dédiés à la direction, 1 salle de réunion, les différents départements de prestation, de comptabilité, de commerce et informatique, des espaces communs pour le personnel ainsi que des zones pensées pour la prise en charge (non-médicale) des éventuels affiliés. La capacité des bureaux est prévue pour un effectif de 30 à 35 personnes avec une salle de réunion pouvant accueillir 20 personnes.

Proposition

Le souhait de laisser entrer la lumière naturelle dans chaque recoin de l'édifice, le contact avec la rue, le caractère ouvert des différents espaces afin d'agrandir leur propres dimensions, la recherche d'une visibilité extérieure et intérieure pour enrichir les couloirs et divers espaces de travail, sont obtenus en privilégiant la transparence et la légèreté comme élément relationnel, la proximité et la communication, et la consolidation grâce aux matériaux, à la lumière et au jeu entre ces derniers. Au final, l'espace, via un subtil travail des détails, s'avère sincère, flexible, original, confortable et, surtout, humain.

Rez-de-chaussée

Après l'accès à l'établissement via le hall principal et les escaliers, unique point de jonction avec le premier étage, suivant les critères mentionnés précédemment, on trouve les espaces de travail dans les zones recevant le plus de lumière naturelle et en contact avec l'extérieur, en reléguant les espaces privés, comme les toilettes, vestiaires et magasins dans les zones plus sombres. Deux types de couloirs ont été pensés : un interne pour le personnel, qui relie tous les départements entre eux, et un externe emprunté aussi bien par les employés que par les éventuels affiliés ou visiteurs, et donnant accès via le hall principal aux différents départements, par ex. au premier étage ou à la salle de réunion.

Tout le mobilier est conçu sur mesure puisque, tout comme le verre, cet élément sert à organiser les différents espaces et à les délimiter. Des cloisons de séparation ont été prévues pour isoler les toilettes, vestiaires et magasins. Dans la salle accueillant le département commercial et informatique, en vue de diffuser la lumière naturelle dans les espaces, nous avons pu loger des luminaires dans le toit léger.

Soulignons la division en verre incurvé de 30 mètres comme élément d'articulation entre les différents espaces et faisant office de séparation acoustique entre les divers départements et zones de passage et d'accès public. Il isole aussi physiquement la salle de réunion et d'accueil des affiliés à cet étage.

Le verre comporte également des touches de vinyle de couleur transparent ponctué de bandes orange et rouge, permettant de produire un filtre visuel depuis les zones publiques sans masquer l'équipe professionnelle qui compose l'établissement, ou la vue vers l'extérieur ni occulter l'entrée de lumière naturelle correspondante, qui, mélangée aux vinyles de couleur, rendent une atmosphère lumineuse très intéressante dans les halls intérieurs.

La fermeture de la façade extérieure a été travaillée en cherchant à obtenir la plus grande transparence possible de l'extérieur comme de l'intérieur.A cet étage, nous sommes partis d'une fondation réalisée avec le mobilier, qui compense le déséquilibre extérieur avec le trottoir tout en masquant, avec l'enseigne notamment, la structure sous-tendant le verre.

Pour assurer la privacité des postes de travail sans renoncer à la vue extérieure, il a été appliqué un filtre en vinyle translucide avec la collaboration de l'artiste plastique Mariona Vilaseca et de la graphiste Cristina Muñoz, qui transforme ces espaces en un élément propice au dialogue avec l'entourage extérieur et intérieur.

Premier étage.

La géométrie du corps de l'escalier en colimaçon, la recherche des vues sur l'extérieur depuis les couloirs intérieurs, ainsi que le souhait d'introduire la lumière naturelle partout, ont inspiré la courbe des meubles séparant les différents bureaux et salles requis par le programme, sans oublier certains éléments flottants qui procurent un maximum de liberté aux différents espaces. Comme pour le rez-de-chaussée, des cloisons de séparation ont été utilisées pour isoler les toilettes et le bureau. A cet étage, il a fallu prendre en compte la faible hauteur du toit (2,50 m), c'est pourquoi nous y avons eu recours dans les zones de passage pour placer l'équipement de climatisation et délimiter le passage des installations, et ainsi permettre de respecter au mieux la hauteur de toit dans les bureaux.

A cet étage, nous avons également cherché à développer le rapport avec l'extérieur, en supprimant les montants verticaux et en masquant la structure des fermetures de la façade. Seules quelques fenêtres permettant la ventilation naturelle rompent avec la continuité du verre à l'intérieur, mais restent invisibles côté façade extérieure.

Matériaux

La couleur blanche peinte prédomine dans les parties périmétriques et se combine harmonieusement au blanc laqué du mobilier délimitant les différents espaces. Pour le sol, nous avons utilisé des blocs de pierre naturelle (basalte) de différentes tailles au rez-de-chaussée et d'autres de pierre naturelle de mêmes dimensions (marbre blanc Ibiza) au premier étage. Les profilés intérieurs, ainsi que la structure et la rampe de l'escalier sont en acier émaillé blanc. La rampe de la rampe d'accès comme le bureau d'accueil se composent d'une structure en acier revêtue d'une couche en acier inoxydable brut.

Dans les toilettes et les vestiaires, il a été utilisé le même pavement qu'à chaque étage, et un revêtement céramique vert de 2x2 a été employé. Tout le verre intérieur est laminé transparent. Pour les sols des deux bureaux, il a été utilisé du silestone blanc zeus. La fermeture de la façade se compose d'une structure en aluminium extrudé dissimulée, avec du verre à chambre sans contours verticaux. Les cornières, l'enseigne et les différentes finitions extérieures et intérieures sont constituées d'une couche en aluminium laquée à l'extérieur et anodisée à l'intérieur. Le faux toit également peint en blanc est en carton-plâtre et alterne plaque lisse et plaques phono-absorbantes, pour réduire la réverbération acoustique.

Eclairage

Nous avons souhaité utiliser l'éclairage comme élément complémentaire dans l'organisation du projet et qui, tout en assurant sa fonction de base, valorise le rapport des différents espaces de travail. Nous avons aussi travaillé sur l'éclairage dans les zones de passage, les halls et les espaces de contact en les envisageant comme des éléments qui, accompagnés des applications en matière de couleur, leur procure une atmosphère singulière. A cette fin, nous avons conçu des lampes sur mesure en utilisant le mobilier même (hall et salle de réunion) ou le faux toit (lumières du hall et lumières incurvées des accès principaux), des lumières indirectes dissimulées dans le faux toit et les luminaires Random light (Mooi) pour l'orifice de l'escalier et le modèle Eggy (Pilma) pour la zone du bureau et la salle de réunion.

Pour l'éclairage général des espaces de travail, nous avons utilisé le modèle Filmed de Lamp, au rez-de-chaussée comme au premier étage, permettant de réaliser des tronçons continus encastrés dans le faux toit, le modèle Kubic, Konic, MiniKonic et Ring carré pour les toilettes, les vestiaires et les magasins, et le modèle Ring fixe pour les zones de passage du premier étage.

Compléments

Au moment de choisir les compléments, le critère à suivre a été de trouver des modèles contrastant radicalement de l'aspect strict de bureau. Pour les tables, il a été utilisé le modèle MH de Bordonabe au rez-de-chaussée et le modèle MH+ dans les bureaux de direction et salles de réunion. Les piques sont fabriquées par Montelli et ont été réalisées sur mesure par l'entreprise Feltax. Les chaises de travail correspondent au modèle Muga 2 d'Akaba pour les chaises bureautiques et au modèle Alfombra de Arper pour les chaises visiteur et pour le bureau en propylène, avec revêtement en peau pour la salle de réunion et pour le hall. Pour les bureaux de direction et la salle de réunion, les chaises bureautiques correspondent au modèle Open Up de Modus et Alfombra en peau pour les chaises visiteur.